Les nécessités économiques de conquête de nouveaux marchés ont contribué à faire prendre conscience aux spécialistes de la production et de la distribution des potentialités énormes que représentait le marché au niveau des jeunes. L’enfant et l’adolescent sont utilisés comme leviers pour accroître la consommation des adultes. Ils sont également sollicités en tant que consommateurs autonomes. Ils font de plus en plus l’objet de tentations, de pressions, de séductions, d’intimidations même. Mais sont-ils capables de comprendre l’intention commerciale sous-jacente et d’identifier les dangers d’une consommation « abusive » ?


Il nous paraît pertinent et constructif de préparer les jeunes citoyens (dès le plus jeune âge) à vivre dans cette société aux multiples facettes, de leur permettre d’en comprendre son fonctionnement, de leur donner les moyens d’adopter un comportement critique, responsable et autonome en tant que consommateur.


Si cette éducation à la consommation doit s’adresser prioritairement aux jeunes et au public précarisé, il ne faudrait pas pour autant oublier le large public. Nous sommes tous des (sur)consommateurs, parfois irresponsables ou impulsifs. Nous devons rester maîtres de nos choix de consommation, savoir résister à la publicité, à l’emprise des marques commerciales et peut-être développer d’autres manières d’être pour éviter le surendettement.  

© 2011 - GAS - Groupe Action Surendettement